La mûre arctique

Rubus chamaemorus

lakka.jpg

Description :
Cette baie qui pousse dans les tourbières a beaucoup de noms en finnois, et en français (Canada) aussi : mûre des marais, plaquebière, chicoutai, ronce des tourbières, ronce petit-mûrier. La mûre arctique est une plante vivace, de 10–25 cm de haut, à double feuille et à une seule fleur dont la tige rampante est engourdie. Les feuilles sont ridées et réniformes. La plante est dioécique c.a.d. que les étamines et les carpelles se trouvent sur des plantes distinctes. La fleur est formée de cinq pétales blancs et la floraison a lieu en juin. Pendant sa croissance, le fruit subit plusieurs changements de couleur : d’abord, la baie est jaune verdâtre, puis rouge et enfin arrivée à maturité : jaune, juteuse, goûteuse et odorante. Une fois mûre, la baie se détache facilement de son pédoncule.

Habitat :
La mûre arctique se rencontre partout en Finlande, mais elle est plus abondante dans les régions de Kainuu, en Ostrobotnie du Nord et en Laponie. La mûre arctique est une plante qui pousse dans les tourbières à l’état sauvage, mais elle se rencontre également en bordure de nouveaux fossés forestiers et des chemins forestiers traversant les tourbières où l’espèce produit des baies pendant une certaine période. Les zones de tourbières non irriguées offrent les plus grandes récoltes.

Période de récolte :
En Finlande du Sud, la cueillette de la mûre arctique commence à la mi-juillet, et début août en Finlande du Nord. La récolte varie d’une année sur l’autre.La floraison précoce a un impact sur la récolte, surtout en Finlande du Nord où les gelées nocturnes peuvent détruire les fleurs. La dioécie caractéristique à la plante peut par endroits compromettre le développement de baies si les plantes regroupent uniquement des étamines ou des carpelles. En Finlande du Nord en particulier, lorsque les baies sont vertes, l’espèce est vulnérable à l’insecte Galerucela sagittariae qui dévore ses feuilles.

Valeur nutritionnelle :
La mûre arctique est une bonne source de vitamine C. 75 grammes de ces baies jaune doré suffisent à couvrir vos besoins quotidiens en vitamine C.La mûre arctique renferme aussi de plus grandes quantités de vitamine E que la plupart des fruits et produits céréaliers. L’huile de graines de mûre arctique est particulièrement riche en vitamine E. C’est la baie sauvage qui contient le plus de fibres. La mûre arctique renferme des composés polyphénoliques typiques au polydrupes : des ellagitannines.

Utilisation :
Les mûres arctiques sont délicieuses dégustées fraîches, nature, telles quelles. La mûre arctique convient bien pour faire des confitures, des sirops, des soupes de fruits et des desserts. Cette jolie baie de couleur fraîche décore différents plats. La mûre arctique se conserve congelée, en confiture et en sirop. La précieuse huile de graine de mûre arctique est utilisée dans la fabrication de produits cosmétiques. Comme l’airelle, cette baie contient naturellement de l’acide benzoïque qui agit comme conservateur, ainsi la baie se conserve dans son propre jus, stockée au frais.

lakankukka.jpg

raakalakka.jpg

kypsalakka.jpg